1-1-notaire.gif



AMERTIS, UNE SUITE D'ATLANTZONE ?

Bien que ce jeu ait été initié par les créateurs d'Atlantzone et que le joueur y incarne encore Rodrigue Grandcoeur, le héros de cette première aventure, Amertis ne peut être considéré comme une suite du premier jeu.
A moins que l'on puisse considérer DreamFall comme une suite de The Longest Journey…

En effet, le graphisme, en grande partie en 3D, pourra désarçonner ceux qui auront particulièrement apprécié le côté vieillot des décors photographiques d'Atlantzone. Pour les rassurer et leur éviter un choc trop violent, nous avons pris soin de faire démarrer cette histoire dans le monde "réel", en photo donc. Mais ensuite, ce sera la grande aventure !
Surtout que, très vite, le jeu n'est pas linéaire. Bien sûr, il y aura certaines actions à faire avant de pouvoir avancer ou accéder à une nouvelle action, mais les déplacements seront beaucoup plus libres que dans notre premier jeu.

Pourtant, pas d'affolement ! Comme l'équipe qui a concocté le scénario est celle d'Atlantzone, les joueurs retrouveront la construction d'un jeu classique : une introduction pour vous placer le décor, 4 mondes à visiter pour dérouler l'intrigue, et un épilogue à fins multiples pour avoir le(s) fin(s) mot(s) de l'histoire.
Quant à l'interface, elle est la même que celle du précédent jeu : du point-clic, du point-clic et encore du point-clic, avec juste un peu plus de "mains" icônes pour mieux comprendre ce qu'on va faire (prendre, tourner, avancer, etc).
Nous avons pris soin cette fois encore de faire en sorte que les énigmes qui émaillent le jeu soient variées, logiques, et concordent avec l'histoire ou le lieu, avec un équilibre "grosse énigme bien prise de tête" et "petites énigmes pour se détendre". Comme dans Atlantzone, le joueur aura donc intérêt à se munir d'un papier et d'un crayon car, si les indices sont nombreux, ils ne sont pas forcément à l'endroit où ils seront utiles. Et certaines énigmes ne sont pas toujours aussi simples qu'elles pourraient le paraître : impatients s'abstenir !

Comme le but d'un jeu est tout de même de s'amuser, pas de se prendre trop la tête, chacun pourra demander de l'aide sur le forum (où ne seront délivrés que des indices, gare aux gaffeurs !). Et, pour les plus pressés, les plus gourmands, une soluce progressive sera bientôt à disposition.

Enfin, comme Amertis est un jeu long et donc lourd, il n'est pas possible de le jouer en ligne, il faut le télécharger. Une fois ceci fait, vous pourrez le jouer autant de fois que vous le désirerez, comme un "vrai" jeu et ce, quelle que soit votre plate-forme (PC, Mac ou Linux).

Donc non, Amertis n'est pas la suite d'Atlantzone, mais oui, c'est un jeu créé dans le même moule, avec la même ambition : que vous passiez de bonnes heures à dénouer cette aventure rocambolesque !

1-1-village.gif

 
 
  Retour en HAUT de la page  

Temps : 0.0075 seconde(s)